Outils pour utilisateurs

Outils du site


acte9

Chapitre IX – Naissances dans l’Ombre

Lieu : Dans le passé, à quelques distances d’Hallisport - Terres du Sud, de l’Est et Kaladrunes Début : 897 du Troisième Âge

PREAMBULE

Behind the curtain

Les héros ont été envoyés dans le passé, ils ont fait un bond d’un siècle jusqu’au tout début du Dernier Age qui vit déferler les troupes d’Izrador pour la victoire finale. Ils rejoignent alors l’escorte de la Princesse Amiraa Bint Kari El-Alvedara dans sa fuite désespérée vers le sud.
Seul leur esprit voyage réellement au travers des époques en s’incarnant dans différents personnages. Entre chaque bond temporel, les personnages sont engloutis par une étrange brume dont ils émergent pour se retrouver dans de nouveaux corps, à une époque ultérieure et dans un endroit différent. Ils revivent ainsi les événements majeurs de la lignée des Rois jusqu’à en retrouver le dernier héritier.
Au final, s’agit-il d’un rêve, d’une transe provoquée par l’ Éternel Prajapati ou bien d’un réel retour dans le passé ? Nul autre que le puissant Éternel ne détient la réponse à cette question.

Scene 1 : L’Escorte Royale

Au tout début du Dernier Age qui vit déferler les troupes d’Izrador pour la victoire finale. Les héros rejoignent alors l’escorte de la Princesse Amiraa Bint Kari El-Alvedara, 20 ans, brune aux cheveux longs, belle, port altier, yeux bleus sombres et regard doux. Enceinte de 6 mois (20 ans, brune aux cheveux longs, belle, port altier, yeux bleus sombres et regard doux. Enceinte de 6 mois)dans sa fuite désespérée vers le sud. Ils déjouent un attentat mené par les 2 Griffes, pénètrent en Hallisport pour trouver un navire pour Asmadar, doivent se retrouver à l'Auberge Cagneuse.Ils partent à la recherche d'un navire, ce sera le perle du Levant commandé par le Capitaine Melchior Artebise. Elle paiera la traversée en donnant au capitaine du bateau le médaillon qui lui fut offert par son époux. La Princesse atteindra l’île d’Asmadar où elle mettre son enfant au monde. A son retour, le Capitaine du navire est tué par Branan Lovoth avant qu'il ne revende le bijoux. Il fonda le mouvement “les fils de Lovoth”.

Scene 2 : Survie en Terre lointaine

Conduite en lieu sûr jusqu’au Cap des Marchand, la Princesse Amiraa donna naissance 17 ans auparavant à l’héritier du Trône. Elle le prénomma Sedrig Kari, du nom de son Prince et de celui de son père, en hommage aux deux hommes qui comptèrent dans sa vie. L’escorte avait fait une pause de plusieurs arcs pour permettre à la Princesse d’accoucher et de reprendre des forces mais lorsque Dame Rowen Aberdil mourut empoisonnée à la place de sa maîtresse, le Capitaine Al-Aneef comprit qu’il était temps de se remettre en route. La troupe chevaucha en direction du Bois Sombre et des montagnes lointaines aussi vite que le permettait la présence d’un nouveau-né. Mais les créatures de l’Ombre étaient déjà en chasse : De puissants démons remontèrent la trace des fuyards et finirent par les rattraper au cœur de Bois Sombre. Ce fut un massacre. Les soldats tombèrent les uns après les autres, sans que nul barde ne puisse chanter leur sacrifice. Trévor Laharmog , Hallister Kreg, Helmut Poingdacier,… Tous périrent, à l’exception de Jake Borogrith qui protégea la Princesse sur les ordres du Capitaine Al-Aneef, lequel donna sa vie pour retenir les assaillants quelques minutes de plus. Jake fut néanmoins rattrapé mais il se défit de son assaillant au pris de terribles blessures. Seuls, perdus dans la jungle, lui, la Princesse et son enfant auraient péri s’ils n’avaient été recueillis par une tribu indigène, les Makua. Jake et la Princesse oublièrent peu à leur objectif premier qui était de rejoindre la Terrasse des Anciens. Le Prince étant trop jeune, ils ne voulaient pas le mettre en danger. Ainsi passèrent les 6 années suivantes avant qu’une nouvelle tragédie ne frappe la tribu qui avait accueilli la lignée royale. En l’an 6, Tandis que l’Ombre savourait sa victoire sur le continent, les esprits maléfiques qui sommeillaient dans les ruines profondes du Bois Sombre s’éveillèrent. Par une nuit froide et sans lune, les ombres s’extirpèrent des profondeurs et envahirent le campement pour commettre les pires atrocités. Jake pris les choses en mains : Il protégea la Princesse et son enfant et il les conduisit loin du village, laissant les Makuanis à leur triste sort. De ce jour, la Princesse comprit qu’elle ne devrait plus jamais trouver le repos ni le confort de la sécurité. Les 3 fuyards voyagèrent de tribus en tribus, trouvant un répit pendant quelques mois ou quelques années avant que des créatures impies ne se lancent à leur trousse. Ils tentèrent de rejoindre l’un des villages côtiers mais ceux-ci voyaient passer trop de marins qui comptaient dans leurs rangs des âmes corrompues. Ils en firent amèrement l’expérience. Deux ans auparavant, leurs pas les conduisirent au cœur d’une plaine de savane, jusqu’à la tribu Kwélé-Makondé. Ils crurent trouver là un répit plus long car cette tribu avait non seulement la réputation de compter de puissants guerriers, mais aussi une sorcière de renom, la Thakatha Yaah Kossidagbéh. Comme à leur habitude, la Princesse, Jake et le Prince adolescent surent se rendre utiles et se faire respecter de leurs nouveaux protecteurs. Ils trouvèrent leur place : Le charme et la sagesse d’Amiraa lui valurent de nouvelles amitiés, Jake fut respecté pour ses prouesses guerrières et le Prince pour son courage et sa témérité. Puis vint, 2 jours auparavant, un groupe de chasseurs de primes dirigé par Mortimer Ironheart. Lui et son équipe avaient entendu parler de natifs du continent vivants parmi la tribu Kwélé-Makondé, et en particulier d’une femme sarcosienne et de son enfant. Connaissant la réputation de la tribu, il tenta d’abord de les approcher sous couvert de réaliser des échanges. Malheureusement pour lui, l’Ombre décida d’attaquer le lendemain soir sous la forme d’une armée d’affamés menés par des diables ailés. Ironheart et les siens se défendirent comme les autres contre les horreurs vomies par la nuit, jusqu’à ce que les puissants guerriers Makondés remportent la victoire au prix de nombreuses vies. Jake n’attendit pas la fin du conflit pour emmener le Prince et sa mère loin du village, d’autant plus qu’ils avaient fini par se décider à rejoindre la Terrasse des Anciens sur l’insistance du jeune homme. Il résulta qu’ils furent portés disparus tandis que les chasseurs de prime étaient désignés comme responsables de l’attaque de la nuit, d’autant plus que la sorcière Yaah Kossidagbéh avaient perçu leurs intentions par le biais de ses pouvoirs de devin. Le Prince Sedrig Kari, accompagné de la Princesse Amiraa et de Jake Borogrith ont fui le village de Ningan dans la plus grande précipitation suite à l’attaque de l’Ombre. Au cours des 25 derniers jours, ils ont dirigé leurs pas vers le village de Kamantou où ils espèrent trouver un guide qui les conduira vers la Terrasse des Anciens. Comme à son habitude depuis quelques années, Jake a su les guider tout au long du chemin et leur faire éviter la plupart des dangers : Bêtes sauvages, insolations, morts-vivants qui infestent les ruines antiques, etc… Le pendentif que possède la Princesse, le Talisman des Faux Reflets, leur assure une avance confortable sur d’éventuels poursuivants. Mais c’est sans compter sur la malice d’Amoukallel le Colporteur qui a sans doute obtenu le nom de leur destination grâce aux héros, lesquels l’auront mené directement vers Kayodé Crocs Rapides. Quoi qu’il en soit, la destinée d’Amoukallel était de traquer la Princesse et son fils, jusqu’à les retrouver même s’il n’était pas censé pouvoir les livrer à l’Ombre. En cheminant vers sa destination, le Colporteur a croisé à Harkenvoth la route d’un légat et d’une troupe de l’Ombre. Étant donnée l’importance de la mission, il ne lui a pas été difficile de réquisitionner tout ce petit monde à la poursuite des fuyards. Grâce à sa connaissance de la région et aux pouvoirs du légat, Amoukallel a pu rattraper ses proies très peu de temps après leur arrivée à Katmantou. Puis il les a approchés en usant de traîtrise afin de les capturer avec un minimum de résistance (La Princesse et les siens pensaient que le Colporteur était envoyé par la tribu Kwélé-Makondé). De leur côté, les fugitifs ont trouvé un village fantôme à leur arrivée : Rues désertes parcourues par le vent, maisons vides, avec pour seul témoin les contreforts montagneux et le silence des cimes. Après s’être assuré de l’absence de danger, Jake a décidé de tenter le tout pour le tout en s’aventurant au cœur des montagnes. Mais il fallait d’abord remplir les sacs de vivres, reposer les bêtes et mettre toutes les chances de leur côté avant d’entamer un périple vers l’inconnu. C’est pourquoi ils se sont installés dans le village 2 jours auparavant tandis que le Prince et lui partaient en chasse pour ramener du gibier, des bêtes de somme et tout ce qui leur semblait utile pour un voyage dans les montagnes. Le 22 de l’arc de ?, Amoukallel s’est présenté à eux comme messager de la tribu, arguant de l’inquiétude de la Thakatha et de Madiba. Les hommes de l’ombre restaient cachés à quelque distance du village. Après avoir réussi à gagner la confiance de la Princesse et des autres, le Colporteur a empoisonné Jake puis il a livré le groupe au légat et à sa troupe.

Scene 3 : La Quête de la Terrasse des Anciens

Scene 4 : Retour en Erénie

Scene 5 : Les Années Noires

Scene 6 : L'Ombre sous le Roc

Le nouveau Prince est un rebelle et un guerrier. Sa sœur et lui ont traversé les plaines et les Kaladrunes pour se joindre au combat des nains. Inconscients de leur propre lignée, leurs actes témoignent néanmoins de la noblesse de leur sang.

Scene 7 : L'Enfant des Plaines

Là où tout a commencé

Les personnages se retrouvent de nouveau sous la forme d’esprit désincarnés. Par une belle journée de printemps, ils avancent au milieu des hautes herbes dans une plaine verdoyante et parsemée de fleurs sauvages. Le ciel est bleu, peuplé ici et là de quelques nuages paisibles. L’ambiance est sereine.
Bien que les héros n'ont aucun moyen de le savoir, la scène se déroule non loin de Bordefleuve en l’an 95. Ils sont inexplicablement attirés par un arbre solitaire au centre de la plaine. Au loin, ils devinent la présence d’un village.

L’arbre semble étrangement familier (à plus d’un titre), et tandis qu’ils s’en approchent, ils aperçoivent les silhouettes de deux adolescents près du tronc, sous l’ombre des frondaisons. Le garçon, coiffé d’une tignasse brune, élancé, vêtu pauvrement, leur tourne le dos en gravant des lettres et un cœur sur l’écorce de l’arbre. La jeune fille, alanguie aux pieds de l’arbre joue avec les boucles de ses longs cheveux châtains en battant des cils sur ses grands yeux verts.

« - Tu vois ? Je sais écrire ! Ça, c’est un F et c’est la première lettre de mon prénom…
- Mmmhh…oui, et tu seras bien avancé si les légats l’apprennent…
- Même pas peur ! Le Vieux m’a appris à me battre ! Ils feront pas le poids et je t’emmènerai loin d’ici.
- Où ça ? Au bord de la mer ? J’aimerais bien voir la mer ! Mais c’est interdit de voyager, et puis mes parents me laisseront pas quitter Bordefleuve maintenant que je sais coudre…
- Pfff !! Moi je resterai pas là… Je vais voyager, c’est sûr. J’irai bien plus loin que l’horizon, j’irai par-delà les montagnes des nains et au cœur des forêts des elfes !! Et je te ramènerai…
- Tais-toi, ça existe pas les nains et les elfes. Et puis je me marierai pas avec un déguenillé comme toi de toutes façons ! Mon mari, ça s’ra un Prince… »
La conversation se poursuit entre les 2 jeunes gens, insouciants du monde qui les entoure, inconscients des regards posés sur eux, et la brume reprend lentement ses droits, puis les ténèbres… i.imgur.com_waqz7vc.jpg

acte9.txt · Dernière modification: 2018/01/31 18:21 par lionel